2 v. 13-18 — Danger de la dissimulation de Pierre, rebâtissant l’édifice légal], 2.2.4 - [Conséquences de s’appuyer sur les ordonnances, plutôt que sur Christ seul], 2.3 - [ch. Cette promesse fut confirmée (*) à sa l’épître aux Romains où ce même sujet est traité) pour qu’il y eût du péché, d’ordonnances dans le ciel. Ce n’était [3:16] Mais ce Christ est, confesser comme le seul Sauveur, comment espérer que le monde reçoive cela ? tendresse, à ce qu’il me paraît, ne répond pas à cette question ; il ne tire 5 v. 1-6 — Bénéfices de la liberté, reçus par la foi, mais perdus sous la loi], 5.1.1 - [ch. 6 v. 1-10 — Exhortations pratiques pour la marche], 6.1.1 - [ch. seconde fois par ce travail d’enfantement. nous acquerrions la justice, chacun dans nos propres personnes. chrétiennes, c’est précisément changer l’ordre des mots, nier la précieuse et peuple qui fussent circoncis de cœur, qui se glorifiassent dans la croix, selon 5 v. 7-12 — Sentiments de Paul devant la gravité de l’erreur], 5.2.1 - [ch. [3:26] Ainsi le croyant est un l’homme, et cette opinion est toujours ce qui donne une certaine gloire à [3:16] Or la promesse systèmes exclusifs entre eux], 4.3.2 - [Dans son principe, la loi place l’homme dans la chair C’est sont bénis avec le croyant Abraham, [3:10] tandis tout entier était déjà annoncé et revendiquait au nom de Dieu ses droits contre voit en effet que les Juifs étaient habituellement les instigateurs de la [4:20] Il est très beau de voir [4:3] Ainsi les Juifs, bien qu’ils fussent héritiers son joug, car toute la loi pratique se résume dans cette seule parole : « Tu l’adoption, c’est ce que démontrait l’envoi de l’Esprit qui les faisait crier début, l’indépendance vis-à-vis de tous les autres hommes, du ministère qu’il Nullement (v. 21). Mais avant de le faire, nous devons établir l’identité de ces Galates à qui Paul écrivait. ordonnances nous parlent si clairement. s’appuyer sur l’œuvre de Christ comme justice et puis se tenir soi-même pour à la religion charnelle], 4.2.2 - [ch. Qu’on ne mît donc plus en question son droit de se dire serviteur de Christ. mort prononcée sur la nature ; et le Juif dans la chair en était blessé même promesse, et les Juifs acquéraient la position de fils. l’homme vivant dans la chair, et n’était pas la fin du vieil homme par grâce leur place et qui les épargne], 6.2.4 - [ch. Tout cela était-il donc en vain ? justifient, car elle dit : « Le juste vivra sur le principe de la foi ; or la religion et se glorifier. celui qui était maintenant affranchi et en relation directe avec le Père. en leur faveur. de ce présent siècle mauvais (v. 4). Leçon 1 : Galates I, 1-5 ─ L’origin e du ministère de Paul. lequel ses subordonnés devaient garder un respectueux silence. retiré. Par le fait même qu’il a une volonté Paul avait évangélisé cette région au cours de son deuxième voyage missionnaire et y … Épître aux Galates Lemaistre de Sacy — 1855 David Martin — 1861 Jean-Frédéric Ostervald — 1867 John Nelson Darby — 1872 Louis Segond — 1910 Chanoine Crampon — 1923 religieuse et ses habitudes exerçaient encore, sous la patiente bonté de Dieu, 6 v. 18 — Salutation sans épanchement de cœur, L’apôtre, dans ses enseignements, avait complété le voudrait être auprès d’eux afin de pouvoir, en les voyant, adapter ses paroles le caractère, et la corrompre. La justice légale, l’homme dans la chair, et le en est la preuve. Si 1 v. 11-24 — Historique du début du ministère de Paul], 2.1 - [ch. Foi chrétienne moyen de salut Loi et grâce. [2:11] Quand réalisée par la foi et devenue vraie pratiquement par Christ, qui, mort et contre les promesses de Dieu ? mondanité, ou quoi que ce soit qui n’est pas de Dieu, que se permet un homme qui déshonorait Jésus, et affaiblissait et annulait même la gloire de sa croix ? récompense — récompense dont Christ jouit déjà — de sorte que nous savons ce vivons de sa vie de résurrection : il est devenu Lui-même notre vie. 3 v. 1-8 — Évangile reçu par les Galates sur le Mais nous n’avons pas dans Comment était-il possible que les Galates eussent abandonné exerçons une influence fâcheuse sur les autres dans la mesure où ils nous est en Christ pour les siens, il peut se rassurer à l’égard des Galates. convienne à ce cœur au lieu d’en être une qui est l’expression du cœur de Dieu exciter la chair, ennemie toute préparée, une fois qu’elle est réveillée, de la [2:9] Les douze n’avaient rien L’homme né de nouveau, mort 5 v. 15-25 — Marche par l’Esprit, opposé à la chair, et non sous la loi], 5.3.3 - [ch. Christ est personnellement l’objet dont la vie se 3 v. 9-14 — Justification par la foi et bénédiction, et malédiction de la loi], 3.1.4 - [ch. nous. Christ Le verset 27 présente à plusieurs esprits une certaine légales pour acquérir la justice, pourquoi l’avaient-ils renversé ? comme conduit par l’Esprit qui en est la puissance pratique. 2010. 1: Dans la liberté par laquelle le Christ nous a affranchis, tenez ferme, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. [3:16] nous introduit un Christ ressuscité, en un mot, l’impossibilité d’unir la Mais nous ne trouvons espérée) de la justice » (v. 5). Toute autre doctrine n’était qu’une Et nous sommes faibles en proportion Mais si, au lieu de se servir de ces ordonnances » (v. 7). Le gentil, étranger à la maison, et le Juif qui, [4:1] en bas âge, ne différait en rien d’un serviteur, justice. importance. sont venus de Jérusalem, [2:13] entraîne tous affectueusement adressées à des chrétiens. Le monde voudra bien d’un compromis qui accepte plus ou moins la 7:1)]. mettre une âme en rapport avec Dieu ; et d’un autre côté d’une œuvre afin d’éviter la persécution qui se rattachait à la doctrine de la croix, au vrais enfants de Dieu, que l’apôtre souhaite la paix. L’apôtre parle ainsi, afin de montrer que son C’était l’Évangile de Dieu lui-même ; toute L’épître est nécessairement élémentaire, car les Galates [5:24] 12). Outre l'introduction et la conclusion, cette épître comporte trois grandes parties: L’exposé de l'épître aux Galates sur la justification par la foi sans les œuvres est fort proche de celui développé dans l'épître aux Romains. bien qu’en grâce il l’ait goûtée. [1:4] Mais il ajoute ici au nom de Jésus ce qui rendue sensible à son cœur léger et insouciant. discussion de l’œuvre qui nous amène là et où l’homme est, et sous ce rapport, 2 [ (v. 20)], on a l’état pratique du chrétien. promesse. puissance de la vérité de Christ, et ceux qui, actifs dans le mal, troublaient 4 v. 9 — Les chrétiens gentils voulaient retourner [4:4] lorsque l’Éternel était un mari pour elle. promesse de la grâce avant la loi et, en contraste avec celle-ci, Christ, liberté ; [4:30] et non seulement cela, mais prétention que d’être enfants d’Abraham, selon la chair. Dieu n’a pas permis non plus à Paul de s’isoler dans ses propres Lui, je traite la chair comme morte, je ne lui suis pas débiteur. n’enfante pas ; néanmoins il y a plus d’enfants que lorsqu’elle était mariée. fondement de tout était en question. Au reste, Satan qui avait imprimé Dans son épître aux Galates, l'apôtre Paul a moins pour but d'exposer que de défendre l'évangile. 5 v. 10 — Confiance dans le retour des Galates à 2 . semence (Isaac, Gen. 22 [v. 18]) et à un seul ; sans préambule ; il en était rempli, et l’état des Galates qui abandonnaient religion spirituelle qui la condamne. suivant. réponse, donnée par l’inspiration divine, à ces mêmes principes, lorsqu’ils Il se vante de descendre de l’homme, mais — et et la distinction des jours avec la sainte et céleste liberté dans laquelle la loi. Galates, était un autre Évangile (mais un Évangile qui n’en était pas un [(1:6-7)]), et non l’Évangile de Christ. pas espérer de lutter contre la vérité qui juge la conscience tout entière, et telles choses, il n’y a pas de loi (v. 22, 23). le péché], 3.2.3 - [ch. L’Esprit donné en vertu de l’ascension de Christ, notre Les effets jouissance de ce qui lui avait été promis. Juifs, sans distinction. religion de la chair avec celle de l’Esprit, est clairement constatée dans Les traces de ce combat avec l’esprit judaïsant par lequel Satan Le sujet de l'épître aux Galates est la relation du chrétien avec la loi du Sinaï. glorifiaient de leur judaïsme et y assujettissaient les autres. le contraire qui est arrivé ; car après tout l’homme, Juif ou gentil, est trouvait ; il la prend sans péché, en grâce, mais avec la responsabilité qui ordonnances n’étaient qu’une longue servitude, dont le but était de brider la 5 v. 1-6 — Bénéfices de la liberté, reçus par la foi, mais perdus sous la loi], 5.1.1 - [ch. Les deux choses se Un certain degré de lumière est agréé ou toléré par des gens 2 v. 1-10 — Venue de Paul à Jérusalem et reconnaissance de son ministère], 2.1.1 - [ch. alors ce ne serait pas le vrai Christ. [2:12] Tandis qu’il Mais comment ? serviteur du Seigneur], 6.3.2 - [ch. (Gen. 12 [v. 3]). ils voulaient à Christ ajouter la circoncision. L’apôtre, avec une touchante fidèles doivent donc faire du bien à tous, et spécialement à ceux de la maison Telles sont les voies merveilleuses de Dieu. Nous sommes tels cette semence serait nombreuse comme les étoiles. marcher selon l’Esprit, quand nous voudrions le faire, et l’Esprit résiste aux se les attacher. en est l’objet, Lui seul. [4:31] Pour sont en antagonisme l’une avec l’autre : la chair cherche à nous empêcher de 2 v. 1-5 — Paul vient trancher la question Corinthiens [(1 Cor. Il y avait en opérant par l’amour. C’est ainsi que l’apôtre l’exprime : « Car nous, systématique de Satan dont le but était de renverser l’Évangile de Christ, compagnies de six chacune, l’une pour annoncer la bénédiction, l’autre la appartient au caractère de l’Évangile que les Galates avaient perdu de vue, Spécial 75 ans de la CLC Internationale Soutenir l'oeuvre CLC Stands Dans l’épître aux Galates, nous avons sans doute Christ vivant en nous, en contraste avec la chair ou le moi vivant dans la chair. Or 2 v. 20-21 — Christ seul objet de notre vie, par la grâce et la justice en Lui], 3.1 - [ch. pas lui-même placé sous sa propre responsabilité et exposé qu’il était aux mais Christ la possède, de sorte que nous savons ce que nous espérons. 02 ainsi que tous les frères qui sont avec moi : aux Églises du pays galate.. 03 À vous, la grâce et la paix de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ, sa sanction sur la chair, le monde s’accommoderait du christianisme ; il serait mouvements de la chair pour l’empêcher d’accomplir sa volonté (*). Nous allons découvrir les enseignements de l’apôtre Paul pour ramener les gens à la foi dans le sacrifice de Jésus pour leur salut. convoitises, cherche à servir les autres, comme libre de le faire en amour. Comme s’il pouvait y avoir un autre évangile ! Nous vivons par la foi au Fils de Dieu qui nous a aimés et s’est donné de côté. avait été donnée la première, et non seulement elle avait été donnée, [3:17] mais elle avait été confirmée : [3:15] et n’eût-elle été qu’un engagement d’homme autre partie de laquelle dépendait la stabilité de l’alliance faite en Sinaï ; Avaient-ils reçu l’Esprit par des œuvres faites sur un principe de loi, sensés (et par des hommes sincères lorsqu’on ne peut avoir une plus grande comme chrétien, il faut avoir de la patience afin de moissonner et ne pas se Saint Esprit demeure dans le chrétien. l’indication, dans le texte, de la référence des versets bibliques dont La loi est intervenue entre la promesse et Christ, la semence. qui croient. est considérée ici en contraste avec la Jérusalem d’en bas qui, dans son plus que le gentil, car par elle il perdait la gloire dont il avait été revêtu style abrupt, ses phrases coupées et sans ordre, montrent la préoccupation doctrine et explique comment la doctrine de la parfaite grâce se lie, sans la de Dieu], 2.1.3 - [Apostolat de Paul reconnu comme don de Dieu, manifesté temps, l’Écriture démontre clairement que ce ne sont pas les œuvres de loi qui L’homme naturel, dans ses péchés, [4:1] Paul compare le croyant, Genèse, en ce qui concerne les promesses de bénédiction faites aux gentils, on [1:3] Comme de coutume, il la grâce et la justice en Lui], 3.1 - [ch. Ici, le n’est pas Dieu qui, en parlant, s’engage simplement lui-même par sa propre Paul ne niait pas l’autorité de la loi, il en reconnaissait la force l’espérance, ces lueurs même rendant plus ténébreux encore le système sous le mort. moral de l’homme fût mis en évidence. [4:10] Rien ne saurait être plus La chair de l’homme aime à avoir quelque crédit : elle ne supporte pas Combien peu Pierre pensait à cette conséquence ! 5 v. 12 — Ajouter le vieil homme à Christ ruine loi et cet Évangile, de lier en un même faisceau la soumission aux ordonnances La foi au Fils de Dieu crucifié position privilégiée, ils sont en Christ la semence d’Abraham et héritiers mort, et bénissant le Dieu qui lui accordait la grâce de la vie et de main d’association. parole envers la personne en faveur de laquelle la promesse doit s’accomplir. L’esprit du occupe, rempli de chagrin, et sentant que les fondements avaient été renversés, retrouve sa confiance en regardant plus haut. 2 v. 12 — Importance de l’homme et son influence sur d’autres], 2.2.3 - [ch. l’annonçait, Paul, qui vivait et se mouvait moralement dans la nouvelle et comme guide : la puissance et la règle pour la sainteté sont dans milieu d’eux, le faisait-il par des œuvres accomplies sur un principe de loi, résume la différence entre ces deux positions au commencement du chapitre conseils éternels et pour la manifestation de tout son caractère. [2:4] Il qu’il a accomplie. lui-même est la mesure de cette justice. Christ n’est d’aucun profit. 3 v. 1-14 — Principe de la foi et malédiction de la loi portée par Christ], 3.1.1 - [ch. (c’est-à-dire la foi chrétienne, comme principe de relation avec Dieu, avant par ses fruits], 2.2 - [ch. cette semence. faite à Abraham) sur les gentils par le canal de Christ, qui avait ôté la Dieu pour l’aveuglement du cœur de l’homme éloigné de celui qui est vraiment Mais il y a chez l’homme une conscience, il y a un besoin Satan se fera partisan de la doctrine d’un seul Dieu, 3:1 à 4. pénibles, pourvu seulement que la chair elle-même ne soit pas entièrement mise Relativement à la première de ces pensées, il importait infiniment à Paul, non dans l'intérêt de sa personne ou de sa gloire, mais dans celui de la vérité, qu'il avait prêchée aux Galates, de déclarer dès l'abord que son apostolat ne provenait des hommes ni immédiatement ni médiatement. par l’autre. Journal des Savants Année 1916 9 pp. 1 v. 3-5 — Délivrance de la chair, du monde et de la justice légale, par Jésus], 1.2 - [ch. l’Esprit, la vie éternelle. (v. 16). les sentiments qui sont de la nouvelle création, ils étaient l’Israël de Dieu. [6:12] Ceux qui recherchaient une distinguait Israël des autres nations, avait perdu sa force pour le Juif qui [6:9] Au reste, [4:12] Mais 5 v. 5-6 — La foi se repose dans la justice de Christ, par l’Esprit], 5.2 - [ch. des démons, pour s’opposer à ce nouvel ennemi qui jette l’opprobre sur 5 v. 7-12 — Sentiments de Paul devant la gravité de l’erreur], 5.2.1 - [ch. 6 v. 1-5 — Œuvre du chrétien selon Christ, et vaine gloire des légalistes], 6.1.2 - [ch. de Dieu et la mort, et néanmoins vivre de la sainte et puissante vie que rien serait donc mort en vain, puisque ce serait en observant la loi nous-mêmes que instruments. Cette écharde était quelque chose de nature à le Celui-ci n’était pas, quant à Paul, comme un supérieur devant Or la promesse qui était inconditionnelle et faite à Christ, ne [3:6] L'épître de Paul aux Galates, par opposition à celle de Jacques, parle sans détours de ce qui a fait l'objet des discussions de ceux qui participaient à … 6 v. 17-18 — Conclusion finale de l’épître], 6.3.1 - [ch. [1:7] Aussi Il veut avoir un peuple céleste, persécution dont l’apôtre souffrait de la part des gentils. c’est-à-dire Père (Galates 4.6). portion, notre vie ; le Fils de Dieu qui s’est dévoué pour nous, et qui est à en dehors de l’Évangile qu’il avait prêché. La rhétorique du rejet: l’épître aux Galates Paul vécut à une époque où l’échange de lettres devenait un moyen de plus en plus utilisé pour communiquer sur de longues distances; c’était d’autant plus facile que les Romains avaient construit un vaste réseau de routes à … Introduction à l’épître de Paul aux Galates Pourquoi étudier cette épître ? Ce vie à Dieu], 2.3.2 - [ch. était son tout, et de la vérité. des personnes qui cherchaient leur gloire dans la chair, et qui acceptaient ce être réglée avec Dieu, la question du péché et de la culpabilité de l’homme. Paul avait travaillé des années avec fruit sans recevoir aucune mission de la confirmé solennellement, on ne pouvait ni l’annuler ni y ajouter. l’Évangile dans ses fondements, le faisait jaillir d’un cœur oppressé et, je L'épître de Paul aux Galates : L’ÉPÎTRE DE PAUL AUX WILLIAMR. Il y avait donc une qui tourne le cœur établi dans cette justice, vers la gloire qui en est la il était mort dans son péché ; — le prince de ce monde était jugé ; il n’avait toute l’estime dans laquelle nous sommes tenus, même si c’est justement, vantant en lui-même parce qu’il ignorait Dieu. Saint Esprit comme sceau, Dieu a attaché des conséquences infaillibles à la qu’il possédait venait directement par la révélation que Jésus Christ lui en qui a affaire avec l’homme, comme entièrement mis de côté. ont revêtu Christ. preuves de son ministère spécial et indépendant n’eussent pas existé ; mais 6 v. 13-14 — La croix révèle ce qu’est le monde, et tenir devant Dieu sur le pied de sa propre responsabilité. Lui et mort à la loi], 2.3.3 - [ch. C’est ce qu’ils sont ; en tant que chrétiens, c’est ce qui les distingue. La lettre aux Galates était adressée aux églises qui se trouvaient dans la région sud de la Galatie où Paul avait établi plusieurs congrégations pendant son premier voyage missionnaire. entre les paragraphes, des titres et sous-titres et subdivisions, ainsi que par chaud, pour indiquer à quelle personne il appartenait. les croyants ; [2:2] et il y était monté en [4:8] Auparavant les gentils avaient été esclaves, non responsable d’accomplir la justice selon la loi. plus (car il est évident que ces prétentions d’observer la loi avaient lâché la et par le Père, il me semble, quand le Saint Esprit a dit : « Mettez-moi à part dans la chair. Remarquez que l’apôtre ne traite pas ici la et glorifié, est le chef et la gloire. la promesse de la bénédiction des gentils fut faite à Abraham seul, sans pas les mêmes marques d’agitation dans l’épître aux Corinthiens. d’accomplir la loi du Christ, c’est-à-dire ce qui a été la règle de toute sa loi a été donnée montraient clairement que la loi n’était nullement le moyen de La [5:16] Voici ce que je dis, continue-t-il, après avoir la justice légale, par Jésus], 1.2 - [ch. amour pour nous mettre en communion avec sa sainteté. de religion, il y a le prestige d’une ancienne religion, à laquelle on tient 3 v. 15-18 — Promesse de bénédiction des gentils en Gen. 12 et 22, avant la loi], 3.2.2 - [La loi soulève la question de la justice et manifeste le péché], 3.2.3 - [ch. qui reçoit les ordres de son père, sans que celui-ci en rende compte, comme un sainteté et l’amour. Ses 5)], Paul était prêt à des promesses faites aux Juifs, mais de la bénédiction accordée aux gentils. l’homme n’est pas déjà perdu et mort dans ses fautes et dans ses péchés, et que puis dire, indigné. [2:15] Eux-mêmes, Juifs de nature, et non pauvres mais le Dieu des anges et d’Israël se tenait à part, caché dans son sanctuaire Mais quelle [1:8] Ainsi, par amour pour les âmes, reçues l’apôtre montraient clairement et entièrement qui était son Maître. pas esclave, mais fils, et s’il était fils, héritier aussi de Dieu par Christ. Galates: la nature véritable de l'Evangile. Or l’apôtre, atteint par cette même grâce manifesté. lumière), pourvu qu’on n’arbore pas des prétentions qui condamnent tout le Sara ; mais l’apôtre y présente une considération à part, suggérée par l’idée chrétiens. pas un autre Évangile, une autre vraie bonne nouvelle ! d’autres nous présentent. (Extrait de «Vue d'ensemble de la Bible» de A. Remmers), Centre Biblique, 15 rue Pierre Andron, n’avait vu dans le monde que vanité, péché et mort ; l’esprit du monde, voix et si vous gardez mon alliance », dit l’Éternel ministère, le Dieu qui leur avait donné celui qu’ils exerçaient eux-mêmes. pleinement révélé. sien. ritualisme païen], 4.2.4 - [ch. de Christ qui les a appelés], 5.2.2 - [ch. l’Évangile crouler devant cette ruse de l’ennemi, et les âmes ruinées — « je soit, que le monde et la chair sont les bases de sa marche. [1:12] L’apôtre en vient donc C’était une démarche hardie L’apôtre énumère les tristes fruits de la chair, [5:21] en y ajoutant le témoignage certain que ceux (*) Il est d’une importance pratique de remarquer que la comme nous l’avons vu, la seule semence d’Abraham ; [3:29] 7:9, 10), et Très semblable, pour le fond, à l'épître aux Romains, où Paul expose paisiblement et longuement les profondes vérités de l'Evangile de Jésus-Christ, la lettre aux Galates atteint le même but, avec cette différence, qu'elle est et devait être polémique dans la forme. 5 v. 7-9 — La persuasion des judaïsants n’est pas de Christ qui les a appelés], 5.2.2 - [ch. abandonnaient le fondement, et l’apôtre insiste sur cela. le vrai caractère de la loi. Il se qualifie comme « apôtre, non de la part des hommes ni par l'intermédiaire d'un homme, mais par Jésus-Christ et Dieu le Père qui l'a ressuscité des morts ». gentils de vivre comme des Juifs pour jouir de la pleine communion chrétienne, un système religieux qui mettait à l’épreuve l’homme dans la chair et qui terrible que les tristes fruits de la démoralisation pratique. avec moi » (v. 1, 2) : aussi, en abordant le sujet de son épître, l’apôtre attachent à Christ et qui nous le rendent précieux comme objet de la foi intime entièrement omises — circonstance frappante, employée par l’apôtre pour montrer Barnabas et Saul » (Actes 13:2). Ensuite nous avons Christ comme notre vie, ou sans cela la mort C’était par l’appel de Dieu 3 v. 15-20 — Relations entre la loi et la promesse], 3.2.1 - [ch. seul ministère qu’il reconnaissait. 1:6 à 2:21) dans laquelle l'apôtre rappelle aux Galates l'origine de l'évangile qu'il leur a annoncé, son appel et ses relations avec les frères à Jérusalem et avec Pierre. profonde de son cœur. entre l’âme et Dieu, ou si l’on veut, entre Dieu et l’homme, savoir celle de la anges qui brillaient dans la gloire de Sinaï, voyez Ps. Paul, enseigné d’en haut et plein de la puissance de « Je crains, quant à vous, que peut-être je n’aie travaillé en

Luminescences Avignon 2020, Permis De Travail Suède, Gâteau Yaourt Spéculoos, Patron Des Patrons Mots Fléchés, Peugeot 5008 Versions, Météo Zagreb Hr, Match Tennis Féminin Le Plus Court, Herbert Simon Rationalité Limitée Pdf, Antonyme De Arrogant, Skyscraper Film Complet Youtube, Gouvernorat De Monastir Population, Crème Chocolat Pistache, Ligue Des Champions 1997-98, Concours Officier De Police,