Vous êtes ici

Référentiel de compétences

Référentiel de compétences pour la formation par les activités physiques et sportives dans les grandes écoles.

Contexte :

Face au vide institutionnel (il n’existe pas de « programmes » d’éducation physique et sportive dans les grandes écoles) et face à la demande de la tutelle qui nous demande de formaliser les contenus d’enseignement en termes de compétences : nous nous sommes attelés à formuler un référentiel de compétences qui reflète nos objectifs communs et qui dépasse la seule dimension sportive et corporelle.

Intérêt de la notion de compétence :

  • Les compétences sont transversales : nous contribuons donc, à travers notre discipline, à la formation plus globale des futurs managers (ingénieurs ou business), des enseignants chercheurs,...
  • La notion de compétence est centrée sur l’individu agissant et non sur les contenus.

Objectifs du référentiel :

  1. S’inscrire dans les orientations actuelles de la commission des titres d’ingénieur et de la conférence des grandes écoles. Nous avons retenu 4 des 11 compétences générales déclinées par la commission des titres d’ingénieur pour lesquels nous avions une contribution notable et directe.
  2. Réfléchir à ce que pourrait être un programme d’éducation physique et sportive dans l’enseignement supérieur (en continuité avec les programmes d’éducation physique et sportive de l’enseignement secondaire). Pour cela, nous avons sollicité Patrick Fargier (Maître de conférence à l’UFR STAPS de Lyon).
  3. S’appuyer sur ce que nous faisons actuellement dans nos établissements => Logique plus inductive.
  4. Rechercher l’unanimité et la concision afin que les collègues s’approprient l’outil et le mettent en œuvre en le contextualisant au niveau local (respect de la liberté pédagogique et des contextes locaux).

Difficultés auxquelles nous avons dû faire face :

  • Produire un référentiel qui s’adresse à toutes les grandes écoles : écoles d’ingénieurs, de commerce, de formation d’enseignants-chercheurs.
  • Un référentiel qui s’adresse aux différents contextes : sport obligatoire, sport facultatif, quelles que soient les activités sportives proposées.
  • Eviter les querelles sémantiques en étant vigilant sur les formulations (une compétence doit toujours être finalisée et contextualisée) mais sans sombrer dans la caricature du « référentiel bondissant » ou du « milieu aquatique standardisé ».

Présentation du référentiel :

  • Le préambule présente l’apport spécifique des activités physiques dans la formation de nos étudiants.
  • Structuration dans la filiation des programmes d’éducation physique et sportive du collège et du lycée avec 1 finalité et 3 objectifs généraux.
  • Une entrée par 4 des 11 compétences générales déclinées par la commission des titres d’ingénieur dans Références et orientations 2012-2015, 7ème édition, tome 2, p37

Theme librement adapte par Ecographie.eu